Seconde main dans l’industrie de la mode, produits bio et veggie dans l’agroalimentaire, des modes de consommation plus responsables et respectueux de l’environnement émergent dans tous les domaines de notre quotidien. Aujourd’hui, on décrypte avec vous les clichés dont ils sont victimes ! 

1. « Ok c’est bien mais ça coûte beaucoup trop cher »

Le premier argument à l’encontre de modes de consommation responsables est évidemment le prix. On a facilement tendance à penser que consommer des produits locaux et respectueux de l’environnement représente un coût non négligeable et plus important que celui des produits de la grande distribution. En réalité, c’est totalement faux ! Évidemment, certains produits sont plus chers que d’autres, mais dans le cas de l’industrie agroalimentaire, consommer des produits locaux de qualité ne revient pas beaucoup plus cher. En effet, la suppression d’intermédiaires entre le producteur et le consommateur permet d’éliminer un certain nombre de coûts relatifs au transport et à la sous-traitance.

2. « L’impact sur l’environnement est minime » 

Beaucoup considèrent que les petits efforts du quotidien pour préserver l’environnement n’ont pas de réel impact sur le long terme, et ainsi, ne les font pas. Mais ce sont au contraire ces petits gestes et changements dans notre quotidien qui feront la différence pour le monde de demain. Il est indispensable de faire ses courses autrement, de privilégier les produits locaux, de saison, et l’artisanat de sa ville ou de sa région. Chaque trajet de transport minimisé permet de réduire sur le court terme les émissions de CO2 provoquées par notre consommation et peut-être à long terme de réduire l’impact du réchauffement climatique. 

3. « Je veux me faire plaisir dans la vie de tous les jours, sans contrainte ! »

Une consommation responsable est synonyme pour certains de privation. En effet, ils considèrent que les contraintes sont telles qu’ils ont l’impression de ne plus rien pouvoir acheter. Il est évident qu’il faut se contraindre sur le choix des produits : par exemple, il faut éviter de consommer des produits qui ne sont pas de saison et qui ont ainsi fait l’objet de transports polluants par voie maritime ou aérienne. Cependant, notre pays présente une diversité de ressources de par la richesse de nos régions et la diversité des climats et des cultures. Consommer français est donc loin d’être compliqué, cela demande simplement un peu plus de temps et d’attention : privilégier les épiceries locales aux grandes surfaces, faire vivre les artisans commerçants du quartier (fromagers, bouchers, boulangers, …), supprimer certains produits de sa liste de courses, et pour les plus courageux, se fournir directement chez le producteur. 

Quelques astuces pour consommer MIEUX…

  • Aller au marché

C’est une super façon d’être au plus proche des producteurs et de profiter de votre ville. Le marché est un moment de partage où vous trouverez des produits locaux au meilleur prix car directement vendus par le producteur. Vous découvrirez aussi de nouveaux artisans que vous ne connaissiez pas ou des traiteurs parfaits pour le repas du dimanche midi ! Après le marché, vous pouvez retrouver vos amis pour un café en terrasse. Bref, c’est une belle idée pour profiter de son week-end ! 

  • Se rendre directement chez le producteur

Aller chercher les produits directement chez le producteur présente de multiples avantages. D’abord, vous profitez de prix avantageux car vous supprimez tout intermédiaire, et c’est aussi l’occasion de découvrir nouveaux endroits et d’éventuellement s’offrir une belle balade à la campagne.

  • Toujours réfléchir avant un achat

Face à votre liste de courses, réfléchissez au meilleur endroit dans lequel vous vous procurerez vos produits. Ce commerce rémunère-t-il dignement les producteurs ? Les produits sont-ils locaux et de saison ? La fabrication est-elle artisanale ? 

  • Privilégier la consommation au compte goutte

Plutôt que de faire de grosses réserves pour la semaine, essayez, si votre emploi du temps vous le permet, d’acheter ce dont vous avez besoin quand vous en avez besoin. Cela permet d’abord d’éviter le gaspillage alimentaire, mais aussi d’attacher plus d’attention à la provenance et la qualité de vos achats.