Aujourd’hui, alors que le marché du e-commerce est en plein boom et devrait doubler d’ici 2023, la question de l’emballage des marchandises livrées est plus que jamais un sujet d’actualité. Aux États-Unis, plus de 150 milliards de colis sont expédiés chaque année. Ce qui, en d’autres termes, implique des milliards d’emballages qui, s’ils ne sont pas recyclable et recyclés, ont un impact considérable sur notre planète. Parmi les emballages qu’il existe aujourd’hui sur le marché, on compte le carton, le plastique, l’aluminium, le bois et bien d’autres. Excellente alternative au plastique, le carton semble  être un des emballage les plus écologiques présent sur le marché. En 2019 plus de 2,6 millions de tonnes de carton ondulé ont été produites en France et 95% d’entre elles ont été recyclées selon les données de Greenly. Mais qu’en est-il des autres matériaux ? Peut-on, sans aucun doute, dire que le carton est universellement le matériau le moins polluant ?

OUI…

Dans le secteur de l’alimentaire, le carton a encore de beaux jours devant lui. Puisqu’il est recyclable, on dit qu’il est revalorisable. Le traitement que subi le carton pour être réutilisé en fait un des matériau les plus écologiques présent sur le marché. Plus besoin d’épuiser de nouvelles ressources naturelles pour refaire le même produit. D’après la marque Loom (une marque écoresponsable), la transformation des arbres coupés en carton émet 964 kilos par tonnes d’équivalent en CO2. Lorsque ce processus est réalisé à partir d’arbres issus de forêts durables, ce nombre s’abaisse à 730. Le recyclage du carton ondulé, selon Greenly, rejette 4 à 6 fois moins de CO2 que celui du plastique ou de l’aluminium.

Ergonomique et adaptable, chaque carton dispose d’une utilisation particulière. Il peut répondre à tout type de besoin : transport de nourriture et d’équipement mais aussi transformation en objet de mobilier et de décoration. Le carton peut donc être jeté et recyclé mais aussi transformé pour être réutilisé. Même s’il n’est pas recyclé, l’impact qu’a le carton sur l’environnement est drastiquement inférieur à l’impact du plastique. Alors que le carton met 5 mois à se désagréger, le plastique lui, lorsqu’il est abandonné dans la nature, met 1000 ans. Alors en plus d’être recyclable et réutilisable le carton est biodégradable.

…MAIS PAS COMPLÈTEMENT

Il s’avère donc que le carton est assez écologique. Du moins, le carton vierge et sans encre ni inscription. S’il contient de l’encre, ce carton écoresponsable se transforme en un matériau qui libère des substances chimiques et qui peut parfois être dangereux pour la santé lorsqu’il est au contact d’aliments. Cependant, il n’est pas celui qui a le moins d’impact sur la planète. En analysant les émissions de gaz à effet de serre généré par la fabrication d’un produit, le bois est le matériau qui s’en sort le mieux. En effet, les données sont expliquées par la capacité du bois à être remis à neuf, revendu en l’état ou détruit pour être remis sur le marché. Les pertes sont alors quasi inexistantes et la totalité du matériau est réutilisée.

Pour réduire notre impact sur l’environnement et réduire l’overpackaging, opter pour des emballages réutilisables est finalement l’option idéale. Chez Ferkit alors que nous avions lancé notre activité en misant sur des box en carton, nous avons finalement tout remis en question. Nous avons choisi de vous livrer, à vos bureaux, dans des box en bois de seconde main et cherchées directement chez nos producteurs partenaires puis remises en état.

(Et en plus, on nous dit souvent qu’elles sont magnifiques…)