Faire un bon démarrage : bien connaître les bases

La base de la base pour pouvoir impressionner ses collègues, c’est tout d’abord de savoir ouvrir une bouteille de vin correctement. Prenez un beau tire bouchon et découpez délicatement, mais fermement, l’emballage sur le goulot. Pour la petite anecdote, n »oubliez pas que le tire bouchon avec deux bras est appelé un Charles de Gaulle. On reconnait en effet de sa forme les bras levés du Général pendant ses discours, notamment lors de la proclamation de la 5ème République. De quoi impressionner votre public…ou pas…

Married At First Sight Love GIF by Lifetime - Find & Share on GIPHY

Le vin se sert en orientant légèrement la bouteille de travers, de sorte à pouvoir la ramener à droite et de ne pas faire tomber de goutte à la fin du verre. Attention à ne pas remplir le verre en entier, nous ne sommes pas dans un hôtel espagnol, visez les 1/4 voire 1/3 du verre selon le type. Ces étapes franchies, vous pouvez maintenant passer aux choses sérieuses.

Drunk Happy Hour GIF by TV Land - Find & Share on GIPHY

L’entrée en la matière, un chemin long et périlleux : la dégustation 

Pour cette partie, nous allons faire appel à tous les sens qui sont à notre disposition.

Première étape : La vue 

La robe d’un vin – sa couleur et son apparence – sont les premières choses à étudier. On observera le vin avec un arrière plan blanc, et on fera pencher le verre afin d’étudier la robe du vin. Cet aspect pourra vous donner une idée du niveau de maturation du vin, de son cépage et de sa région, de sa santé et de sa teneur en alcool par exemple.

Deuxième étape : l’odorat 

Cette étape demande un peu plus d’expérience que les autres, mais est tout aussi accessible. On sentira d’abord le vin sans le bouger, c’est ce qu’on appelle le « premier nez ». On en déduira si le vin est fermé, discret ou ouvert. Ensuite, on passera au « deuxième nez » en faisant tourner le verre pour découvrir les arômes de la bouteille. Fermez les yeux, et réfléchissez aux sensations que vous provoque le vin, quels arômes, quels mets ? N’ayez pas peur d’associer ces arômes avec certaines de vos pensées. Chacun aura une vision assez personnelle de l’odeur du vin, ce qui vous permettra d’en garder un souvenir unique. 

Troisième et dernière étape : le goût 

Après avoir réussi les deux étapes préliminaires, on en viendra à – enfin – goûter ce dit vin. On boira une gorgée en faisait passer le vin – très discrètement – dans tous les recoins de sa bouche. Cela permettra en effet à l’entièreté des capteurs de goûts d’être touchés par les arômes de la bouteille. On pourra donc parler avec aisance de l’équilibre du vin. Est-il acide ? C’est à dire se fait-il ressentir sur les côtés de la langue, comme un petit picotement. Est-il gras ? Le vin est-il agréable en bouche, moelleux, doté d’une certaine douceur, d’une rondeur ou onctuosité ? Pour les vins rouges, on pourra se demander si ce dernier est tannique ? Le vin sera alors ample mais soyeux en bouche, après l’avoir avalé il donnera une impression de sec sur votre bouche. 

Trouver l’équilibre du vin c’est donc analyser ces trois dimensions, comprendre comment elles s’accordent ensemble. L’expérience vous permettra encore une fois une meilleur appréhension de la bouteille, même si celle-ci restera toujours subjective. Enfin, il conviendra de ne pas oublier les deux derniers sens et de les comparer entre eux. Est-ce qu’à première vue le vin semblait avoir ce goût ? Y a-t-il une concordance entre l’odorat et le goût ? Ce sont des questions à se poser qui vous permettront de bien définir la bouteille et de pouvoir en toucher quelques mots à vos collègues.

Drunk High Class GIF by Originals - Find & Share on GIPHY

Finir en apothéose : mettre en avant ses connaissances sur les domaines viticoles  

Le must pour finir ce numéro de marionnette est de pouvoir parler brièvement du domaine viticole. Il conviendra de d’abord choisir la bouteille approprié au moment. On boira du rouge pour de la viande ou un plat lourd, du blanc pour du poisson ou de la viande légère. On connaîtra la France et son terroir afin de savoir d’où provient la bouteille : du bourgogne ou du bordeaux… On pourra également évoquer quelques mots sur le cépage : un pinot noir, du chardonnay ou du sauvignon…. Enfin, on pourra tenter de toucher quelques mots sur le domaine et son activité, voire même sur la vie économique du vin, qu’il soit français ou étranger. 

Vous possédez maintenant toutes les armes pour affronter une bonne bouteille de vin avec vos collègues.

Ferkit vous propose d’ailleurs sa box apéritive Dionysos, où vous pourrez retrouvez les vins de nos supers producteurs, accompagnés d’encas salés !

Rdv ici !

Spongebob Squarepants Good Luck GIF - Find & Share on GIPHY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *